Rechercher dans ce blog

2009/11/23

Critique radicale de dieu (1)

Nous ne savons évidemment pas exactement quand à été imaginé, conçu ou inventé le concept de dieu. Les temps préhistoriques ne nous ont pas laissés, par définition, de traces suffisamment explicites pour attribuer sans conteste à tel ou groupe humain ou à tel ou tel individu la paternité de cette représentions qui a obtenue l’incroyable postérité que nous connaissons.

Cet inventeur a vécu très certainement en des temps forts reculés alors que les écritures n’existaient pas, enfin je veux dire, pour ne vexer personne pour l’instant, que les différentes manières d’écrire n’avaient pas encore été mise au point. Mis à part quelque gribouillages miraculeusement préservé à l’écart des intempéries au fond que quelques abris sous roche ; il n’a en définitive été laissé aucune trace précise de l’aventure intellectuelle de ses contemporains et moins encore de la sienne en particulier.

Il est d’ors et déjà bien établi, qu’un tout premier miracle est intervenu à cet instant, qui dut être mémorable même s’il n’a laissé au bout du compte aucune trace précise dans les mémoires.

C’est épatant, mais il semble bien que l’homme inventa plusieurs dieux à la fois ! En effets, les quelques traces laissées par les religions de la nuit des temps et parvenues jusqu’à nous sont toutes sans conteste polythéistes (ou à la rigueur animistes), alors que le monothéisme est, semble-t-il, de création relativement bien plus récente.


3 commentaires:

claude a dit…

Il semble, en effet qu'aucune trace ne certifie l'origine de la croyance en un ou plusieurs dieux. Les vénus préhistoriques étaient-elles des représentations des déesses, symbolisant l'adoration que l'homme (humain mâle et femelle) portait à la matrice reproductive de sa propre espèce ? Les jolis dessins retrouvés dans nos grottes étaient-il les premières manifestations de l'adoration que l'homme portait (et porte toujours) à la nourriture ?(Le beaujolais va-t-il devenir un Dieu?).
Tant de questions se posent à nous sur ce sujet, ô combien vaste...
Et Dieu dans tout ça ?
Je ne sais plus qui a dit "La foi est plus belle que Dieu !" (je crois que c'est Camus (encore un Albert), mais c'est aussi une piste.
Dieu est-il un concept "opressiogène"?
Dans le domaine de la réflexion théologique, tout est possible, tout est autorisé.
Dieu est-il une invention de l'homme ou inversement ?

Cornedieu, palsendieu, boudiou...ça fume dans mon neurone...Je dis plein de truc en vrac, mais il conviendrait d'ordonner les choses.
Je laisse ce soin à notre Zébulou préféré.
Et peut-être même que je suis Dieu?
En tout cas après ma mort, rien ne me prouve qu'il restera quelque chose....

Suicufnoc (jr) a dit…

Inutile de tant se prendre le chou. Il me semble que le propos de Z. est de montrer que dieu (sans majuscule) est simplement un artefact et que ce concept ne mérite aucun égard particulier.

claude a dit…

Que le concept ne mérite aucun égard particulier est une chose et je suis d'accord je n'accorde aucun égard à Dieu ni aux dieux, néanmoins il me semble qu'il mérite d'être abordé, ou alors je ne vois pas l'intérêt de lancer le sujet.
Ensuite, mon cher Suicufnoc, je ne me prends pas le chou, je me contente de survoler quelques uns des aspects philosophiques du sujet...A moins que le débat ne vire vers le sujet politique...auquel cas, là aussi il y a beaucoup de choses à dire.
A commencer par la devise des anarchistes que j'ai fait mienne depuis longtemps.